Actualités

Pourquoi adhérer à une Junior-Entreprise ?

La Junior-Entreprise ? Oui, mais pour quoi faire ?

Dans les études supérieures, quand on parle de monde associatif, la première image que l’on a en tête est celle du BDE (Bureau Des Étudiants), association en charge d’organiser des événements et des soirées étudiantes.

Dans certains établissements, le monde associatif est omniprésent et se veut pluridisciplinaire. Par exemple, dans certaines grandes écoles, il existe plus de 70 associations. Les étudiants peuvent autant adhérer à une association de protection animale qu’à une de comédie musicale.

Aujourd’hui, la plus grande communauté d’associations est celle des Junior-Entreprises (JE). Les membres de ces associations sont des étudiants « désireux de se professionnaliser et de travailler pour des entreprises avant la fin de leurs études. Ils interviennent directement sur les projets professionnels, comme de réels junior-consultants travaillant pour un cabinet de conseil » (CNJE)

Mais beaucoup d’étudiants se posent les questions suivantes :  Pourquoi adhérer à une Junior-Entreprise ? Qu’est-ce que cela nous apporte concrètement ?

 

Avoir une vision concrète du monde de l’entreprise et de son fonctionnement

Une JE fonctionne comme un cabinet de conseil, les étudiants ayant le statut de membres actifs ont un rôle déterminé dans la structure (Président, Trésorier, Chargé de qualité, Community Manager…). Ils participent au fonctionnement de l’association, à des réunions, des conseils d’administration, des audits…

Les étudiants acquièrent une certaine rigueur notamment au niveau du respect des délais, de la qualité de travail rendu. Ils apprennent également à réaliser des cahiers des charges, des documents de preuves, des comptes rendus de réunions, etc.

C’est donc une réelle immersion dans le monde professionnel.

 

Mettre en pratique des connaissances théoriques

En école supérieure, où les cours sont souvent basés sur l’approfondissement de connaissances théoriques, avoir la possibilité de les mettre en pratique est un réel avantage. Cela permet ainsi d’acquérir une ouverture d’esprit, de s’élargir à de nouveaux points de vue, mais aussi d’apprendre mieux et plus vite. On est dans le concret, la pratique.

 

Un plus sur le CV

Eh oui ! C’est prouvé, être membre dans une JE c’est multiplier ses chances d’employabilité. Un employeur sera plus enclin à vous sélectionner s’il voit que vous avez déjà une expérience et que vous êtes suffisamment ambitieux pour vous engager dans une association professionnalisante. Cela permet aussi d’améliorer son carnet d’adresses et d’avoir un réseau plus fourni.

 

Gagner de l’argent ?

En effet, les missions sont rémunérées. Le pôle commercial de la JE se démène pour trouver des clients, et au-delà de tous les avantages pédagogiques qu’apporte la réalisation d’une mission, elle permet surtout de pouvoir gagner de l’argent.

 

De la motivation

Se lancer dans un projet associatif est une bonne manière de se challenger. C’est avoir de nouvelles responsabilités et savoir ce que l’on veut et ce que l’on ne veut pas au niveau de notre projet professionnel. Cet engagement permet également de développer sa confiance en soi, ses compétences et ses capacités.

 

Construire son réseau

La CNJE (Confédération Nationale des Junior-Entreprises) permet la mise en relation de tous les junior-entrepreneurs de France. Plus de 180 structures en font aujourd’hui partie. La CNJE organise des congrès régionaux et nationaux tout au long de l’année dans lesquels vous serez emmenés à rencontrer des junior-entrepreneurs des quatre coins de la France. C’est aussi un moment de formation, et de discussion, notamment avec des acteurs du monde de l’entreprise.

De plus, les clients sont aussi des startups, des TPE, des collectivités locales… Des gens avec qui vous pouvez vous mettre en relation et qui peuvent vous aider dans vos recherches de stages.  En bref, c’est un bon moyen de profiter d’un réseau de contacts professionnels.

 

Grandir

Comme dit précédemment, être dans une JE, c’est apprendre à avoir des responsabilités, mais aussi apprendre à gérer un emploi du temps plus chargé puisqu’il faut concilier cours et association. Cela demande donc une capacité d’organisation de son temps de travail et un investissement permanent.

Faire partie du monde associatif est une expérience unique, on crée de réels liens d’amitié, on apprend à travailler en équipe de manière concrète, et surtout on se forge des moments inoubliables de notre vie étudiante.

 

J’espère que cette liste (non exhaustive !) vous aura donné envie de vous engager dans le monde associatif ou au moins d’en savoir plus sur la Junior-Entreprise de votre école ou de votre fac !

 

Laisser un commentaire